Archives de catégorie : Couture pour les grands

Dans la classe de maîtresse Isabelle : tabliers de peinture adulte

Il n’y a pas de raison, puisque mes élèves auront droit à des tabliers maison, moi aussi 😀

Il s’agit d’un tablier basique mais réglable. Il est rapide à coudre et m’a permis d’utiliser mes chutes de biais chouchous !

Un jeans « Même pas peur » pour Mme Isastuce

L’année dernière je m’étais cousue un pantalon mais ce fût un vrai fiasco ! Je l’avais coupé dans le sens inverse du tissu, du coup, impossible de l’enfiler ! Je vous avoue que j’ai cherché LE patron de pantalon qui m’irait et qui me conviendrait. Et je l’ai trouvé !!! C’est encore et toujours un patron Aime comme Marie qui a fait mon bonheur. Il s’appelle « Même pas peur ».

Il est juste parfait ! Il me va comme un gant et il est très confortable, je suis conquise. Je sais déjà que cela ne sera pas le dernier !

Sur le patron d’origine, j’ai allongé le haut de 3 cm afin d’obtenir une taille haute (que je préfère parce que ça cache bien le ventre 😉 ) et j’ai ajouté des passants pour pouvoir porter une ceinture (pour la déco). Pour l’occasion, je vous montre mes fesses !

Sur la photo, je porte ma tunique Aime comme miroir que j’adore également.

Pour celles qui voudraient se lancer, j’ai choisi une taille XL pour un 44 du commerce et j’ai acheté le tissu chez les tissus du chien vert. Ce jeans est juste parfait pour ce modèle. Il est de très bonne qualité et se coud vraiment bien.

Pour l’intérieur, j’ai choisi de mettre un liberty que j’aime beaucoup et qui donne des finitions impeccables !

Alors, convaincues ? 😉

3 patrons Aime comme Marie : 1 robe

Quand j’ai une idée dans la tête, je me donne les moyens de la concrétiser. J’avais envie d’une robe droite en jersey avec un empiècement aux épaules et un col V. J’ai donc pioché dans trois patrons chouchous de chez Aime comme Marie : le Moelleux pour les empiècements des épaules, le Me and you pour la robe et le Miroir pour la coupe.

J’ai eu quelques déconvenues au niveau des manches mais j’ai réussi à rattraper le coup. Je suis très heureuse du résultat. J’ai maintenant cette petite robe fluide et très agréable à porter en plus dans ma garde robe.

Robe me and you for me !

Des mois que je n’avais pas cousu pour moi. Je ne sais pas vous mais l’ambiance morose m’a un peu sapée le moral ces derniers temps. C’est un peu moins facile de voir les arcs-en-ciel. Ma soeur de coeur et moi nous serrons les coudes pour partager de la joie de vivre ensemble (au travail), heureusement !

J’avais perdu l’envie de mettre des robes, la faute à ce protocole qui m’a fait tomber dans un délire du « je m’habille confortable puisque pour le reste c’est pas fun ». Bref, je me faisais un peu moins belle que d’habitude. Alors, j’ai décidé de me reprendre en main et de lier l’utile et l’agréable. Il y a déjà un bon moment que je voulais me coudre une robe pull, facile, rapide et un peu chic quand même, voilà chose faite !

Il s’agit de la robe Me and you de la boutique Aime comme Marie. J’aime beaucoup leurs patrons parce qu’ils taillent parfaitement et ils sont rapides et faciles à coudre ! Que demander de plus ?

J’ai choisi un molleton bleu marine tout simple. Le patron a été raccourci de 14 cm pour arrivé un peu au-dessus du genou. J’ai raboté les dessous de bras pour que ça soit un peu plus près du corps et j’ai coupé pour avoir des manches 3/4.

Un sac isotherme Elsa de chez Mona sew

Cela faisait déjà un bout de temps que je voulais me coudre un vrai sac pour y glisser mon repas du midi. Voilà chose faite !!! J’ai longuement cherché un modèle qui me convienne et je suis tombée sur le super tuto gratuit Elsa de Mona Sew.

Le patron et le tuto sont ici et si vous préférez la vidéo c’est par là !

Ce sac est presque #zerodechet parce que les deux tissus enduits que j’ai utilisés venaient de mon stock. Ils ont été achetés il y a au moins 10 ans ! Et en ce qui concerne l’isolant, j’ai découpé un vieux sac isotherme qui était sensé aller à la poubelle.

J’ai déjà essayé d’y glisser mon repas du jour et je suis conquise, la taille est parfaite, pas trop gros et pourtant on peut mettre tout ce dont on a besoin !

Masques en tissu : infos et tutos

Coucou à tous et toutes ! Je vais bien, personne pour l’instant n’a attrapé ce virus dont tout le monde parle. Désolée pour mon absence de ces dernières semaines, j’avais la tête un peu ailleurs. Depuis l’annonce du confinement, un peu comme tout le monde, nous avons dû trouver nos marques, rétablir des rituels et un emploi du temps qui convienne à chacun.

Aujourd’hui, je reviens vers vous pour vous parlez des masques en tissus. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a une polémique quant à leur efficacité et à l’intérêt ou non d’en coudre. Je vous avoue que j’ai lu des tas d’articles sur le sujet. Chacun contredisant l’autre et notamment sur les matières à utiliser. Cet article là me paraît très éclairant.

Je suis tout à fait consciente que ce sont des masques plus ou moins efficaces. Mais à priori, tout le monde est d’accord pour dire que « c’est mieux que pas de masque du tout » donc, partant de ce principe, je me suis lancée moi aussi dans cet élan solidaire et aussi et surtout parce qu’on m’en demande !

J’ai réalisé deux types de masques : l’un en coton/PUL/coton et un autre en coton/polaire/coton. C’est mon choix, je l’assume. Je les ai testé tous les deux parce que je voulais voir si on arrivait à bien respirer, si c’était confortable… Bien évidement que non, ce n’est pas confortable quand on n’a pas l’habitude d’en porter mais ça va. Ca filtre au moins les fibres de polaire qui volent. Hier, je n’arrêtais pas de tousser au point de me demander si je n’étais pas atteinte moi aussi. Mais après quelques heures c’est passé et aujourd’hui en portant un masque pendant la découpe et la couture, pas de toux !

Voici donc les deux tutos utilisés. Pour ce modèle qui demande une épaisseur fine au milieu (et pas du polaire), j’ai utilisé ce tuto.

Ce modèle là est compatible avec la polaire, c’est celui qui est proposé par le CHU de Grenoble. Vous pouvez télécharger directement le patron ici, il sera à la bonne taille normalement quand vous voudrez l’imprimer. Il existe un tuto disponible ici.

Pour les deux masques, j’ai prévu des élastiques de 35 cm que je noue. Je trouve que c’est plus agréable que les élastiques qu’on passe derrière l’oreille.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Entre l’école pour mes Poulets, les quelques prép’ pour mes élèves, les repas et les tâches de la maison, je n’ai pas le temps de m’ennuyer mais j’ai quand même réussi à coudre 57 masques que je vais donner à des organismes qui m’en ont demandés.

Si vous souhaitez vous aussi participer à cette action solidaire il y a plusieurs groupes facebook et un compte instagram qui mettent en relation les demandeurs et les couturiers par département.

La famille Zastuce est bien culottée !

Tout d’abord, MERCI pour vos retours sur l’article d’hier ! J’aime beaucoup cette idée de se serrer les coudes pour réussir à dire NON ! Promis je penserai à vous aussi la prochaine fois 😉

Le grand Petit Poulet a besoin de nouveaux sous-vêtements m’a-t-il dit. En bonne mère dévouée, je me suis exécutée 😉 Pour le moment, il n’y en a que deux mais d’ici la fin des vacances, j’envisage d’en coudre d’autres.

Patron du Ottobre 6/2016.

Partie sur ma lancée, j’en ai profité pour finir une culotte laissée en attente pour la P’tite Poulette. Il s’agit du modèle Thalassa de chez Petit D’om. C’est un patron de maillot de bain mais on peut s’en servir pour coudre des culottes.

J’en ai également cousu une pour moi. Je n’avais qu’une culotte taille haute et comme elle est très agréable à porter et qu’il me restait des chutes, je ne me suis pas privée ! Toujours le patron Paola de chez Petit patron.

Monsieur Zastuce n’est pas en reste, il y a quelques semaines, j’avais testé le patron BIP le slip de chez Etoffe malicieuse. Ce modèle lui plaît bien, il m’a même dit qu’il serait d’accord pour en avoir d’autres.

Voilà des chutes de tissu bien rentabilisées !!!

Les protèges slips lavables (tuto)

Après la culotte, je voulais vous parler de ces cousettes que je porte maintenant depuis 2 ans et demi. Il s’agit des protège-slips et des serviettes hygiéniques. J’en avais mare de jeter, je ne pouvais plus supporter tout ces produits chimiques qui absorbent, qui sentent bon (beurk), j’ai donc naturellement adopté le lavable.

Je ne regrette pour rien au monde mon choix quant aux protèges slips. Je vous avoue que pour les serviettes plus épaisses, même si cela fonctionne très bien, je suis tentée par la culotte hygiénique. Je vous en reparlerai après l’essai si ça vous intéresse.

Si ça vous dit d’essayer, un petit clic par ici pour accéder au tuto et par là pour accéder au patron (je suis comme Mum à contre courant, je ne retrouve plus le lien d’origine). Pour ce qui est des fournitures, j’utilise des chutes de jersey oekotex ou bio, du PUL (tissu imperméable d’un côté utilisé pour les couches lavables) et pour les serviettes hygiéniques je double avec une éponge en bambou. Les pressions viennent aussi de chez Trezh Babig.

Question confort et entretien, parce que je sais que cette question vous titille depuis que vous avez vu ces deux pressions qui maintiennent la protection, et bien c’est parfait, on ne sent pas DU TOUT les pressions. Le protège slip tient bien en place et se lave facilement avec le reste du linge. Pour commencer, je vous propose d’en coudre un ou deux et de tester et si ça vous convient, vous pourrez en coudre plus.

Les dessous d’Isastuce

Et oui, je vais bien vous parler de petites culottes pour femme ! Je me suis souvent dit : « coudre sois-même ses culottes, quand même pas ! » et puis n’allant plus dans les magasins de vêtements je me suis vite rendue compte qu’on était jamais mieux servie que par sois-même comme pour tout le reste en fait ! Et j’ai testé divers patrons.

J’en ai tenté quelques uns mais je n’étais toujours pas plus convaincue et puis en me promenant sur la toile j’ai finalement découvert la boutique Petit patron. J’ai donc testé la culotte Paola.

Elle est très confortable et est très simple à coudre (j’utilise la technique de Carine patron et de cette vidéo). La combinaison du patron et de la vidéo ne donne plus d’excuse pour réussir à se coudre sois-même ses culottes 😉

J’en ai cousu en tout et pour tout cinq dans la taille classique et une taille haute. Je les aime toutes autant. La culotte taille haute est plus gourmande en tissus et comme j’aime utiliser mes chutes de jersey, je n’en ai fait qu’une mais elle est très sympa aussi. Je me suis cousue la même taille que dans le commerce (un 44) et c’est parfait !

J’ai acheté de l’élastique chez Mamzelle Fourmi. Il est vraiment très bien.

Collection Mme Isastuce : un sweat Miroir

J’ai besoin de sweat mi-saison dans ma garde robe, je n’en ai pas vraiment, je porte plutôt des tuniques ou des chemises mais voilà, parfois, ça ne suffit pas malgré les gilets. J’ai eu envie d’essayer la tunique Aime comme miroir en version sweat. J’ai donc un peu modifié le patron et voilà le travail. Je suis contente du résultat. Il manque un peu de fun, j’en suis consciente mais il est très confortable.