Collection Grand Poulet : tee-shirt beisbol #2

Tout d’abord, merci beaucoup pour vos retours concernant mon dernier article égocentrique. J’ai aimé vous lire. Merci de votre franchise.

La vie continue et mes enfants grandissent. Baptiste aussi avait besoin de tee-shirt, j’ai donc pioché dans mon stock pour lui en coudre deux. Je vous en présente un aujourd’hui, le deuxième n’a pas encore été pris en photo.

Je ne vais pas pouvoir vous parler de la provenance de ce jersey parce que je ne m’en souviens plus du tout… désolée ! 😉

Il s’agit donc du modèle Béisbol du Ottobre 3/2013 en taille 146 pour un Poulet de 11 ans demain 😉

J’ai modifié l’emmanchure, j’ai fait un ourlet simple au lieu de mettre un biais, je préfère. J’avais déjà cousu ce modèle l’année dernière deux tailles en-dessous.

L’article égocentrique : la colère et l’idéalisme

Je vous ai parlé il y a quelques jours que j’étais en colère. Oui j’étais TRES en colère contre ces personnes qui profitent des bonnes âmes. J’ai cousu énormément de masques, je l’ai déjà évoqué, j’ai arrêté de les compter mais à vue d’oeil, j’en ai réalisé au moins 250 et le chiffre continue d’augmenter. J’ai cousu des callots aussi pour les hôpitaux. Je les offre, je ne demande rien en échange. Si on insiste je propose de faire un don à une association et pas forcément pécunier.

J’étais très en colère pour plusieurs raisons et peut-être que je vais perdre ici quelques lectrices mais je prends le risque :

  • j’ai lu ici et qu’on abusait de la bonne volonté des couturières. Des entreprises et des collectivités demandent (j’emploie le présent parce que c’est toujours le cas) de grandes quantités de masques gratuitement à des petites mains plutôt que d’acheter à des entreprises, qui embauchent des couturières et qui les rémunèrent. On exploite la solidarité et je ne peux l’accepter.
  • l’AFNOR qui se dit tellement généreuse de fournir à qui veut gratuitement le patron pour réaliser des masques, se fait le relais de ce que j’ai évoqué plus haut en mettant en relation des entreprises et des bénévoles. Et oui, j’entends que le manque de masques est criant mais il y a des abus. J’en ai moi-même fait l’expérience : une collectivité m’a commandée 12 000 masques à titre gratuit ! Vous lisez bien, 12 000 ! J’ai bien évidemment refusé.
  • je vois des sur-blouses en nappe réalisées avec des agrafeuses, des blouses en sacs poubelles. C’est inacceptable comment en est-on arrivé là ?
  • j’ai entendu mon ministre me dire que j’allais devoir retourner travailler pour soit-disant aider ceux qui en ont besoin mais derrière tout ça, il y a des décisions politiques qui ne me font pas espérer un monde de l’après meilleur. Au contraire, on veut nous obliger à faire des efforts, à renoncer à tous les droits sociaux acquis sur des dizaines d’années. On nous surveille, on nous traque. On veut faire repartir l’économie et faire comme avant, consommer toujours plus, offrir aux plus riches un avenir confortable et laisser les plus pauvres encore plus pauvres. Je pense qu’il y a d’autres alternatives, certaines d’ailleurs sont déjà en place dans d’autres pays européens.

Pour être moins en colère, je cherche les initiatives, les idées qui peuvent offrir un monde de l’après plus arc-en-ciel que noir ou gris foncé. Bien évidemment cela ne se fera pas sans effort, sans investissement, sans sacrifice. Mais j’espère un temps où il y aura du changement, un jour où le monde sera plus solidaire et égalitaire. OUI je ne suis pas qu’une couturière je suis aussi une idéaliste prête à semer des graines ici et là pour que notre avenir à tous puisse un jour être multicolore.

Si vous voulez en savoir un peu plus, je vous invite à écouter ces vidéos et à lire cet article :

Et si vous voulez creuser encore un peu le sujet, je peux vous faire suivre mes lectures, n’hésitez pas !

Un short Purl Soho 5ème du nom

Ce short là, je le couds chaque année depuis trois ans. La Poulette et moi-même l’adorons. Il est facile à porter et rapide à coudre… que demandez de plus ? Et bien peut-être qu’il soit gratuit ! Et bien c’est le cas si vous cliquez ici pour le patron et là pour les explications. Merci Purl Soho !

Alors ? Je vous ai tenté ?

Tee shirt de P’tite Poulette #2

Un tee shirt ne suffisant pas, j’ai donc récidivé !

La P’tite Poulette adore les chats, il était donc essentiel que le motif soit à la hauteur de ses attentes 🙂

Avant toutes choses, j’ai réalisé en papier différents gabarits puis je l’ai laissée choisir entre les deux.

Son coeur a basculé vers la minette.

Et comme je suis dans une période qui brille, il fallait des sequins !

Et voilà le travail ! Je trouve que le motif est un peu gros et que le noeud en sequin aurait dû n’être que d’une seule couleur mais bon, la Poulette l’aime alors c’est bien là le principal.

Roger mon levain #2

Sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, on peut lire que si on n’a pas essayé le levain, on a loupé son confinement ! Lol ! Au moins, je ne l’aurai pas loupé de se point de vue là !

Depuis mon dernier article sur le sujet, j’ai bien progressé.

J’ai testé plusieurs recettes qui ont toutes fonctionnées. Et je ne suis pas peu fière de dire que je n’ai utilisé aucune levure de boulanger dans les recettes qui figurent ci-dessous (même si cela figurait dans la recette !)

Voici un petit récapitulatif :

– j’ai testé cette brioche qui est vraiment délicieuse : https://www.lecoconutblog.com/2017/01/brioche-au-levain/

Pain de mie semi-complet

Pour celles et ceux qui voudraient se lancer, voici la recette de base qui m’a permis de donner vie à mon levain : https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/le-levain-liquide-maison-pour-pain-et-viennoiseries-facon-eric-kayser-247060

Si vous voulez vous lancer et avez besoin de conseils pour telle ou telle recette, n’hésitez pas !!!

L’arc en ciel de la P’tite Poulette

Je continue de coudre pour les autres mais ma famille doit passer avant. Pas facile de se motiver à coudre quelque chose de gai mais il le fallait, au moins pour me changer les idées. Je suis en colère mais ça c’est une autre histoire, peut-être y aura-t-il bientôt un nouvel article égocentrique 😉

Comme ça, sans aucune raison, j’ai eu envie de paillettes et d’arc-en-ciel. Dans ma troisième vie, celle où je suis bénévole dans une association, on m’appelle Rainbow, peut-être que ceci explique cela !

La P’tite Poulette a poussé comme un champignon, elle a besoin de nouveaux tee-shirt et comme je ne peux me contenter d’un tee shirt simple, je me suis mise dans l’idée de coudre des sequins !

J’ai donc choisi le modèle « Stripes and triangles » du Ottobre 4/2014.

Une cousette sans difficulté aucune mais qui a le mérite d’être un peu plus originale que les autres 😉

L’article égocentrique : le confinement

Je me sens tellement chanceuse…

J’ai une famille qui est encore en bonne santé, une maison à la campagne avec un jardin et tout ce qu’il me faut pour être maîtresse d’école.

J’ai tout ce dont j’ai besoin.

Je ne peux m’empêcher de penser à ce gouffre entre ce que je vis ici et ce qui se passe là bas, là où les gens prennent le risque chaque jour d’être ou de transmettre à leurs proches, décident de l’impensable.

Je ne regarde pas les informations, je prends connaissance un peu, juste pour savoir. Je couds, beaucoup pour les autres en dehors de mes heures d’école (des masques, des calots, les demandes affluent de tous les côtés). Deux tiers du temps pour mes enfants, un tiers pour mes nombreux élèves. Un petit mot gentil, la vidéo d’une histoire que je leur lis, des activités avec les moyens du bord, des échanges avec les collègues. Je ne m’ennuie pas, je suis même très occupée. Les repas, les tâches ménagères et moi et moi et moi dans tout ça ? Et bien j’essaie de me garder un peu de temps pour respirer, pour méditer.

Il y a maintenant un tout petit peu plus d’un mois, ma mamie Jeanne et partie rejoindre mon pépère Fernand. J’ai eu la chance de lui dire au revoir pour de vrai. Je pense souvent à elle, à son amour de la terre, à son jardin impeccable. Je mange ses mirabelles dans des tartes et je bichonne son Saint Paulia. Ce temps suspendu me permet d’infuser tout ça.

C’est très étrange ce que nous vivons.

Mais je suis confortée dans mon mode de vie simple et local. Mon besoin viscéral de faire quelque chose pour les autres même si ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan en pleine tempête.

Et vous, comment allez-vous ?

Roger, mon levain maison

J’ai la chance d’habiter à la campagne et donc j’ai déjà l’habitude de m’organiser pour faire des courses qui durent au minimum 10 jours sans retour dans un magasin. Avant l’annonce du confinement nous ne mangions pas à la maison le midi 4 jours par semaine. J’ai complété mes placards le premier lundi sans école (sans non plus abuser et non, je n’ai pas acheté de rouleau de papier toilette, j’en avais encore 😉 !!!)

Nous avons la chance d’avoir un drive paysan génial qui a mis en place toute une procédure afin de respecter les consignes des gestes barrières. J’irai donc le chercher jeudi ce qui fera 11 jours sans aucun achat en comptant 4 repas de plus. On n’aurait pu tenir encore un peu mais attendre encore une semaine aurait été un peu long. Bref, tout ça pour vous dire que je respecte au pied de la lettre les consignes ! C’est plus que vital si on veut pouvoir se sortir de cette pandémie et surtout en bonne santé ! J’évite également les supermarchés, cela demande donc un peu de gymnastique organisationnelle ! Je vous parlerai bientôt de produit vaisselle maison et de yaourt sans yaourtière. 😉

Levain avant les bulles…

Voyant ma levure de boulanger fondre comme neige au soleil, j’ai donc décidé de tester le levain. Je savais ce que c’était mais je ne me doutais pas de l’engagement que ça allait susciter ! J’ai lu des tas d’articles dont celui-ci qui expliquent comment garder son levain en forme, j’ai regardé des vidéos celle-ci puis celle-là et j’ai testé ! Il y a quand même une petite chose qui m’a fait rire : toutes les blogueuses écrivaient qu’il fallait baptiser son levain. Je l’ai fait sans trop savoir pourquoi au départ mais maintenant j’ai compris !

Roger, donc, a vu le jour au bout de 6 jours grâce à cette recette. Je pensais qu’il était déjà mature à 4 jours et j’ai tenté de réaliser des baguettes. Elles étaient très bonnes mais la mie était un peu trop serrée. Il y a encore du chemin à parcourir avant d’être une pro mais je ne m’avoue pas vaincu !!!

Cette expérience demande un peu d’investissement parce qu’il faut nourrir le bébé et anticiper au moins 24 h à l’avance pour avoir du pain le lendemain mais dans l’état actuel des choses, c’est largement faisable donc je continue et j’espère bien pouvoir vous montrer très bientôt des baguettes bien aérées 😉

Masques en tissu : infos et tutos

Coucou à tous et toutes ! Je vais bien, personne pour l’instant n’a attrapé ce virus dont tout le monde parle. Désolée pour mon absence de ces dernières semaines, j’avais la tête un peu ailleurs. Depuis l’annonce du confinement, un peu comme tout le monde, nous avons dû trouver nos marques, rétablir des rituels et un emploi du temps qui convienne à chacun.

Aujourd’hui, je reviens vers vous pour vous parlez des masques en tissus. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a une polémique quant à leur efficacité et à l’intérêt ou non d’en coudre. Je vous avoue que j’ai lu des tas d’articles sur le sujet. Chacun contredisant l’autre et notamment sur les matières à utiliser. Cet article là me paraît très éclairant.

Je suis tout à fait consciente que ce sont des masques plus ou moins efficaces. Mais à priori, tout le monde est d’accord pour dire que « c’est mieux que pas de masque du tout » donc, partant de ce principe, je me suis lancée moi aussi dans cet élan solidaire et aussi et surtout parce qu’on m’en demande !

J’ai réalisé deux types de masques : l’un en coton/PUL/coton et un autre en coton/polaire/coton. C’est mon choix, je l’assume. Je les ai testé tous les deux parce que je voulais voir si on arrivait à bien respirer, si c’était confortable… Bien évidement que non, ce n’est pas confortable quand on n’a pas l’habitude d’en porter mais ça va. Ca filtre au moins les fibres de polaire qui volent. Hier, je n’arrêtais pas de tousser au point de me demander si je n’étais pas atteinte moi aussi. Mais après quelques heures c’est passé et aujourd’hui en portant un masque pendant la découpe et la couture, pas de toux !

Voici donc les deux tutos utilisés. Pour ce modèle qui demande une épaisseur fine au milieu (et pas du polaire), j’ai utilisé ce tuto.

Ce modèle là est compatible avec la polaire, c’est celui qui est proposé par le CHU de Grenoble. Vous pouvez télécharger directement le patron ici, il sera à la bonne taille normalement quand vous voudrez l’imprimer. Il existe un tuto disponible ici.

Pour les deux masques, j’ai prévu des élastiques de 35 cm que je noue. Je trouve que c’est plus agréable que les élastiques qu’on passe derrière l’oreille.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Entre l’école pour mes Poulets, les quelques prép’ pour mes élèves, les repas et les tâches de la maison, je n’ai pas le temps de m’ennuyer mais j’ai quand même réussi à coudre 57 masques que je vais donner à des organismes qui m’en ont demandés.

Si vous souhaitez vous aussi participer à cette action solidaire il y a plusieurs groupes facebook et un compte instagram qui mettent en relation les demandeurs et les couturiers par département.

Le sac à histoire de « Toutes les couleurs » imprimable + tuto de sac

Bien partie sur ma lancée j’ai eu envie de coudre un deuxième tapis à histoire et de vous le proposer. Il s’agit de l’histoire « Toutes les couleurs » d’Alex Sanders.

Un petit lapin se promène et rencontre au fil de sa balade diverses petites choses qui vont salir différentes parties de son corps : les fesses, la bouche, les pieds et les mains. Il est adapté pour les enfants à partir de 3 ans si vous voulez utiliser le tapis qui va avec mais vous pouvez le lire aux plus petits.

Voici donc le tapis avec les lapins au bon endroit. En réalité, il faudra prendre les bons lapins au fur et à mesure de l’histoire.

Comme pour le tapis de la petite poule rousse, je propose une version imprimable qui se trouve ici. La fiche explicative à glisser dans le sac ainsi que la couverture du livre sont à retrouver par là.

Et pour ranger tout ce petit monde, j’ai même réalisé un tuto des sacs que je couds. Le tuto du sac est ici.

J’espère que ce tapis pour faire des heureux 😉 !

Pour info, j’ai récupéré les lapins chez Val’idées.

Le blog de la couture et des loisirs créatifs